Quels sont les différents types d’harcèlement sur internet

Le cyber harcèlement Internet est également appelé cyber intimidation et il désigne un harcèlement qui se fait via les canaux numériques notamment Internet. Le cyber harcèlement Internet renvoie ainsi à des agressions successives via Internet au sein duquel, les informations ont tendance à se propager rapidement. Le cyber harcèlement Internet est similaire au harcèlement habituel qu’on a l’habitude de voir, ce sont les moyens utilisés qui font la différence. Il est très présent en milieu scolaire d’ailleurs, une enquête en France a déterminé que dans le milieu scolaire, 9% des élèves subissent le cyber harcèlement Internet.

cyberharcelement, Internet

Le cyberharcèlement, de quoi s’agit-il ?

Le cyberharcèlement est une forme de harcèlement qui se fait à travers les moyens de communication numériques tels que les réseaux sociaux, les mails, les SMS, etc. Le harcèlement est continu et la réputation de la victime est tout de suite entachée, vu la grande audience qu’il y a au niveau d’Internet. Les partages se font rapidement et l’humiliation est propagée à une vitesse incontrôlable grâce aux smartphones et autres moyens de communication.

Comment se manifeste le cyberharcèlement ?

Le cyberharcèlement Internet se manifeste tout d’abord par l’anonymat du harceleur. Les victimes de ce harcèlement ne connaissent pas l’identité de celui qui les harcèle et n’en n’ont aucune idée. La plupart du temps, le harceleur se cache sous un faux profil pour exercer sa pression sur la victime. Il n’y a pas de face à face dans le cyberharcèlement, vu que la victime ne sait pas qui s’adresse à elle, donc il n’y a pas moyen de se rencontrer. Le harceleur n’est donc pas en mesure de comprendre la peur et l’angoisse qui animent la victime car il ne la voit pas et ne la fréquente pas également. La compassion est donc totalement absente. Une autre caractéristique du cyberharcèlement Internet est la propagande des publications humiliantes visant la victime avec les internautes qui font le partage et les reposts. Le cyberharcèlement est rarement puni par les plateformes utilisées pour cette persécution car peut-être, il est sous-estimé de par son aspect virtuel. Ce qui fait que les publicateurs sont rarement sanctionnés par les réseaux.

Les types de cyberharcèlement

Le harassement

Egalement appelé harcèlement, cette forme de cyberharcèlement est similaire au harcèlement scolaire classique. Il s’agit d’un harcèlement caractérisé par l’envoi répétitif de messages menaçants et violents à travers Internet. Le plus souvent dans cette forme de cyberharcèlement, le harceleur et la victime se connaissent et l’harceleur cherche à se moquer d’elle et à l’intimider.

Le flaming

Il s’agit également de l’envoi de messages violents et vulgaires mais qui sont brefs. C’est le contraire du harassement dont l’envoi des messages est répétitif. Cette forme de harcèlement est le plus souvent visible sur les réseaux sociaux à travers les messageries et les messages échangés sont rapidement diffusés sur la toile. On l’appelle lance-flammes en français.

L’imitation malveillante

Il s’agit de faire une usurpation d’identité avec des objectifs malveillants. Le harceleur vole l’identité d’une personne ainsi que toutes ses informations afin de se faire passer pour elle et d’envoyer des messages d’insultes à d’autres personnes sous son identité et pseudonyme. À part l’envoi des messages, le harceleur peut aussi usurper l’identité d’une personne pour faire de la diffusion de rumeurs afin de faire souffrir la personne à qui il a volé l’identité car les gens vont croire que c’est cette personne qui est à l’origine de ces diffusions malveillantes.

L’Outing

Il s’agit d’utiliser les voies de communication Internet pour divulguer les informations privées, les secrets ainsi que les données confidentielles d’une personne. Il peut s’agir du journal intime, de photos embarrassantes ou l’évocation du passé de la victime dont elle ne veut pas parler. Dans cette forme de harcèlement, on distingue le plus souvent la diffusion de photos dénudées de la victime qui est appelée le sexting.

La traque sur Internet

C’est la chasse à la victime, le harceleur ne laisse à celle-ci aucun moment de répit et l’assomme de messages d’insultes. Cette traque est aussi caractérisée par la diffusion sans répit de photos gênantes de la victime. Celle-ci est donc constamment attaquée de toute part avec des messages et des diffusions humiliantes à n’en plus finir.

Le dénigrement

Cette forme de harcèlement concerne l’ensemble des choses humiliantes et des rumeurs qui ont été inventées dans le but de salir la réputation de la victime et de la mettre en mal avec ses proches. Comme exemple on peut citer certaines pages spécialement conçues pour nuire à une personne et faire en sorte que les gens le détestent. On retrouve ce genre de pages le plus souvent sur Facebook.

Le lynchage vidéo

Egalement appelée Happy Slapping, cette forme de harcèlement désigne le fait de cibler une personne et d’en faire une victime. Après l’avoir ciblé, l’harceleur l’humilie, la tabasse ou abuse d’elle sexuellement tout en filmant la scène. Après cette humiliation, la vidéo filmée est postée sur la toile et partagée sur l’ensemble des réseaux.

Le harceleur et la victime : qui sont-ils ?

Qui pratique le cyberharcèlement ?

Le harceleur est une personne qui méprise, persécute et abuse sur les particularités d’une personne, plus souvent un élève. Il peut ainsi se focaliser sur la taille de la victime à son poids, son teint, sa manière de parler, sa timidité, son style d’habillement, son handicap, etc. Pour l’humilier la toile. Parmi les harceleurs on trouve certains qui ont autrefois été victimes de harcèlement et qui veulent se venger sur d’autres personnes innocentes. Ils cherchent ainsi à reproduire exactement ce qu’on leur a fait vivre dans le but de faire souffrir les autres comme ils ont souffert auparavant. Le harceleur est généralement quelqu’un de très observateur qui détecte la moindre faille afin de l’utiliser contre une personne.

Conséquences du cyberharcèlement sur la victime

Le cyberharcèlement engendre de nombreuses conséquences sur la victime. Celle-ci n’arrive plus à se concentrer et manque des cours en classe. Elle n’arrive plus à dormir tranquillement et est tout le temps stressée. Elle a souvent peur et perd au fur et à mesure sa confiance en elle. La victime ne fait plus confiance à personne et devient de plus en plus méfiante. Si elle a été victime d’agression physique suite à un lynchage vidéo, elle a des marques et des blessures sur son corps et elle se cache des autres.

Vous pourrez suivre cette vidéo pour aller plus loin ou vous connecter à travers ce site.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *